Anne, assistante sociale au TEC

Nous

Anne Pochet, assistante sociale

Anne Pochet est assistante sociale au TEC. Toujours à l’écoute, dynamique et naturellement optimiste, nombreux sont les qualificatifs qui nous viennent à l’esprit quand on l’évoque. Le TEC vous propose de découvrir son portrait.

Son parcours

Diplôme d’assistance sociale en poche, Anne commence sa carrière professionnelle en 1989 au CPAS de Rochefort. Pendant 25 ans, elle gère plusieurs matières telles que le logement ou les demandes d’asile, avant de devenir responsable du service social général. Avide de connaissances, elle suivra en parallèle plusieurs formations liées à la psychologie. Désirant relever un nouveau challenge et se rapprocher du terrain, elle rejoint le TEC en 2014 et décroche ainsi le job de ses rêves.

Son job

Véritable relais entre les différents niveaux hiérarchiques, Anne se rend dans les dépôts des Directions territoriales du Brabant wallon, Hainaut et Namur-Luxembourg selon un planning de permanences. Elle est à l’écoute des travailleurs qui ont des questions ou des inquiétudes sur des aspects administratifs, familiaux, économiques, relationnels, et recherche avec eux des solutions.

Peu importe le temps que cela lui prend, Anne ne ménage pas ses efforts pour répondre aux besoins du personnel. Une patience et un investissement qui lui sont naturels et qu’elle résume à travers la devise « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ».

L’impact de la crise du Covid sur son travail

Mais avec la crise du Covid et le télétravail imposé, son quotidien est bouleversé. « C’est pesant de ne pas pouvoir aller sur place, il faut redoubler d’énergie pour créer du lien avec ceux qui en ont besoin. En temps normal, je passe 7 jours à la Direction générale et 13 jours dans les autres directions et les dépôts. Être en contact direct avec les personnes, en allant à leur rencontre dans les espaces communs pour créer un lien de confiance et permettre qu’elles puissent exprimer leurs difficultés,  c’est mon job. Du coup, le télétravail m’invite à repenser mon travail autrement. Ce n’est pas toujours simple. Comment créer du lien sans le présentiel, c’est ça mon challenge d’aujourd’hui ».

Ses passions

En plus d’être passionnée par son travail, Anne se décrit comme étant hyperactive. Elle aime les sorties ciné, la danse et la musique en tout genre. Elle a repris des cours de solfège et des cours de chant. Elle pratique également le yoga. Elle aime aussi jardiner et bricoler. Côté cuisine, ses spécialités sont les tartes et les pizzas.