Emile, conducteur à Liège-Verviers

Nous

Emile, conducteur Liège

Si vous empruntez les lignes 1 et 4 à Liège, vous avez sans doute déjà croisé notre conducteur Emile Lambert, surnommé Pikachu.
Rencontre avec ce personnage haut en couleur.

Le TEC - Depuis combien de temps êtes-vous chauffeur au TEC ? Pourquoi avoir choisi ce métier ? 

Emile : 

Ça fait 21 ans !
À l'époque, en 1999, je prenais régulièrement le dernier bus de la ligne 30 qui me ramenait de Chênée vers la gare des Guillemins. Au fil du temps, des liens se sont créés avec certains chauffeurs. En discutant avec l’un d’eux (Baldo Cicéro, pour ne pas le nommer), j’expliquais que je ramais dans mes études universitaires et il m'a dit "Pourquoi ne pas essayer de rentrer ici ? " Ce que j'ai fait et me voilà ! 

Comment faites-vous pour maintenir votre belle humeur légendaire ? 

 J'estime que mes collègues et passagers n'ont pas à subir ma mauvaise humeur (quand ça ne va pas)et puis si je parviens à donner ne fusse qu'un sourire, c'est une journée réussie ! 

Pouvez-vous nous décrire une journée-type ? 

On dit souvent que prendre un roulement peut engendrer une certaine lassitude. Mon roulement ne comporte que 3 lignes : 

  • Coronmeuse - Saint-Lambert – Guillemins (ligne 1) 
  • 2 boucles urbaines de Liège (ligne 4) 

Je peux vous assurer que chaque jour est différent ! Une journée type pour moi est une journée qui se passe bien : je prends mon service, enclenche la radio et "on the road vers une nouvelle aventure" ! 

D'où vient votre surnom ? 

Haa mon surnom...Pikachu ! C’était en 2000dans la salle de garde. J'étais en train de jouer aux Pokémons et Rosa, une de nos techniciennes de surfaces (qui est toujours là) me dit en passant près de moi : "Toi tu es toujours sourianton dirait Pikachu ! ".  Depuis ce jour, une légende est née (attendez je défais un bouton de ma chemise, ça sert un peu 😂) et ce surnom me suit toujours. 

Quelles sont les qualités requises pour être un "bon conducteur de bus" ? Recommanderiez-vous ce métier ? 

Ça c'est une colle ! Il faut être costaud pour les variations d'horaires et être capable de gérer avec la clientèle. C’est comme dans tous les métiers, si tu aimes ce que tu fais, cela se ressentira dans les résultats de tes journées. 
Et oui bien sûr que je recommanderais ce métier !  

Le contact avec la clientèle est ce que j'aime le plus dans mon boulot. Certaines rencontres sont tellement enrichissantes ! Je dis bien certaines, pas toutes. 
J'ai le contact facile. Etant jeune, j'étais derrière le comptoir de la boulangerie familiale de mes parents à La Roche en Ardenneet je crois que j'ai gardé cette mentalité de l'époque : un client heureux est un client qui revient. 

Comment avez-vous vécu ces 12 derniers mois au sein de votre fonction ? 

Ce satané Covid… Je n’ai pas très bien vécu cette situation, c’est toujours le cas actuellement, surtout le fait de la montée par l'arrière.
Avec la montée par l'avant, je pouvais gérer les personnes à bord de mon véhicule. Actuellement, certains perturbateurs remontent à leur aisece qui peut engendrer des situations délicates avec les autres voyageurs 
J'ai le sentiment de faire partie de la carrosserie du bus et de ne plus être le chauffeur.

Vos prestations vont être impactées par le tram. Comment le vivez-vous ? Allez-vous conduire ce nouveau véhicule ? 

Sujet délicat pour le « Président » des lignes 1 et 4 !  
L'arrivée du tram va impacter toutes les lignes du réseau mais les 1 et 4 plus que les autres. Ça va faire 20 ans que je roule sur ces lignes et elles vont disparaître... Ça me fait bizarre et me rend un peu triste quand même. Ça va être un chamboulement pour nous.

La conduite du tram pourrait être intéressante mais comme dit dans la question précédente, la montée par l'arrière ne me convient pas du tout. C'est un peu comme une déshumanisation de mon travail donc non, je ne conduirai pas le tram et irai certainement prendre mes marques sur d'autres lignes...sauf si on laisse quelque parcours des lignes 1 et 4 en tant que lignes liégeoises historiques … Ben quoi ? On peut rêver !