HASTUS, programme névralgique du TEC

Au quotidien

Modules HASTUS

HASTUS, qu’est-ce que c’est ?

C’est un logiciel informatique, développé au Canada par la société GIRO. Il informatise toute la chaîne de production du transport, depuis la conception de l’offre jusqu’à la mise en services des bus au jour le jour en passant par la définition des services des conducteurs et par l’information aux clients.

Cet outil est utilisé, en Belgique, par le TEC mais aussi la STIB, De Lijn, la SNCB.

Quel est le rôle de ce programme dans l'offre de transport ? 

Les différentes étapes de définition et de mise en œuvre de l’offre sont gérées dans HASTUS. Pour mener ce travail à bien, il faut utiliser différents modules du programme qui informatise, chacun, une partie du processus. Regardons brièvement comment ça se passe. 

Pour créer ou modifier une ligne, il faut modéliser les arrêts, les itinéraires, les temps de parcours pour pouvoir créer les voyages. Ensuite, on va relier les voyages entre eux pour déterminer le nombre d’autobus qui sont nécessaires pour exploiter la ligne et enfin, on va construire les services des chauffeurs pour que tous les voyages soient inclus dans les services. Ce travail va se faire pour chaque jour-type d’exploitation c’est-à-dire la période scolaire, le samedi, le dimanche et les jours de vacances.

Nous sommes alors capables d’alimenter les différents canaux d’information pour notre clientèle :  www.letec.be , les affiches aux arrêts et les guides horaires.

Ensuite, avec les modules d’opérations journalières d’HASTUS, les responsables de dépôt vont attribuer les services aux conducteurs et faire en sorte que tous les autobus sortent tous les jours malgré les absences. Ils vont aussi retranscrire dans HASTUS tout ce qui se passe pendant la journée d’exploitation. 

HASTUS est donc un programme capital car il centralise un bon nombre d’informations et permet d’alimenter de nombreux autres systèmes comme la paie des chauffeurs, le site internet, le système billettique … Il permet aussi de fournir de nombreuses statistiques exigées dans le Contrat de Service Public comme le nombre de kilomètres parcourus, les vitesses commerciales ou le nombre d’arrêts, etc.

A lire aussi: