Vito, préparateur de bus à Robermont

Nous

Vito2

Aujourd’hui, nous vous parlons de Vito et du métier de préparateur de bus, un job plus qu’important pour nos voyageurs et peu connu du grand public. Jeune Italien arrivé en Belgique en 2014, Vito travaille au dépôt Robermont à Liège. Rencontre.  

Le TEC - En quelle année avez-vous commencé au TEC ?

Vito :

J’ai intégré le TEC en 2020, comme préparateur.

Quel a été votre parcours avant cela ?

Avant cela, j’ai d’abord travaillé comme maître-nageur en Italie. Arrivé en Belgique, j’ai travaillé dans le nettoyage industriel pour plusieurs entreprises puis comme préparateur de commande et magasinier pour un centre de distribution dans le domaine des lentilles de contact.

En quoi consiste votre travail et quels sont vos horaires ?

Nous sommes 4 équipes de préparateurs, en horaires différents, chaque équipe est formée de 5 membres.

Notre activité principale est de traiter tous les bus du TEC en 2 pauses, de 16h00 à minuit et l’équipe de nuit qui travaille de 22h00 à 06h00, pendant 7 jours, week-ends compris.

Le travail se partage en 2 grandes parties :

  • Conduire le bus à traiter, de son emplacement jusqu'en atelier, pour ensuite effectuer un check général à l’intérieur. On vide les poubelles, on ramasse les déchets, on récolte les objets perdus. On aspire toujours et quand c’est nécessaire, ondélègue des “tâches” pour l’équipe de nuit (comme refixer les bâches dans la cabine chauffeur, ramener les objets trouvés, lavage moteur si besoin, ...), suivi par un nettoyage au carwash.

  • Effectuer le plein gasoil/AdBlue tous les jours ; bien vérifier tous les véhicules qui rentrent en atelier (ampoules d’éclairage, pneus (usure/pression), état général du moteur, les coups sur la carrosserie ou les vitres brisées suite à un accrochage éventuel. Les anomalies, sont signalées au responsable brigadier.

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce travail ?

Je n’ai pas une grosse ancienneté dans cette société et j’ai surtout encore beaucoup de choses à apprendre. Mais ce que j’adore et je l’ai remarqué depuis mon tout premier jour, c'est notre esprit d’équipe.

Le bien-être, le respect entre collègues, c’est pour moi ce qu’il y a de plus important, plus important encore que le travail en soi.

J’adore aussi le fait de savoir conduire un bus, connaître ses fonctionnements et apprendre de nouvelles choses chaque jour.